Site touristique officiel de Matsumoto, à Nagano, Japon
e-Brochure(anglais)
Météo

Sports d’hiver

La commune de Matsumoto possède 3 domaines pour la pratique des sports d’hiver, du ski et du surf des neiges. D’autre part, les grands tremplins de Hakuba, village qui accueillit les épreuves de saut à ski des Jeux olympiques d’hiver de Nagano en 1998 se trouvent à une distance de 2 heures environ en voiture.

Pour les Les activités sportives, cliquez ici (en anglais)

Stations de Ski

Domaine de la station thermale de Norikura (japonais: Norikura kogen onsen ski jo)

Ce vaste domaine skiable s’étend dans un paysage magnifique à la base du Mont Norikuradake. Les conditions climatiques qui sont semblables au climat continental et l’altitude y produisent une neige d’une qualité excellente surnommée « neige aspirine ». Partagées sur les 3 zones de Norikura, Kokusetsu et Kyukamura, plus de vingt pistes permettent à chacun, du débutant au spécialiste, de goûter au plaisirs de la neige. Dans la partie la plus haute, la piste Kamoshika et sa descente sur l’arrête Torii est très impressionnante avec ses 367 mètres de dénivelé sur une longueur totale de 2000 mètres. Toutes les pistes sont autorisées aux pratiquants de surf des neiges, qui peuvent également affiner leur technique sur les différentes installations du « Snowpark ». Enfin, un espace avec de multiples attractions consacrées aux enfants vient compléter les équipements de la station. Après une bonne journée d’activité au grand air, petits et grands pourront se relaxer et récupérer des efforts physiques dans une des sources chaudes de la station. Le site en japonais est ici.
(Aussi visitez notre site touristique de Norikura et Blog (18/12/2008) (anglais)).

Norikura est aussi connu pour ses bains thermaux . Visitez Station thermale de Norikura

onsen - hot tub - hot springs

Domaine de Nomugitoge (japonais: Nomugi Toge ski jo)

De cette station gérée par la municipalité, la vue est imprenable : Norikura, la chaîne du Hotaka et le Mont Ontake au premier plan, derrière le Mont Komagatake surplombant la localité de Kiso, puis au loin le Mont Kagahaku. Le domaine situé à une altitude comprise entre 1400 et 2180 mètres offre une neige de première qualité avec un peu de chance, une mer de nuages s’étendra devant les yeux du visiteur au début du printemps. Sur 4000 mètres de piste, la descente d’un trait des 730 mètres de dénivelé depuis le sommet est un grand moment de plaisir. La grande fierté de la station est de posséder 12 pistes d’une grande variété, à la fois difficiles comme celles homologuées par la Fédération japonaise de ski, ou très aisées comme la piste « Banbi ». Skieurs et surfers peuvent également, après leur journée, profiter ici des nombreuses sources d’eau chaude et déguster des fameuses nouilles de sarrasin « Toji soba », spécialité du pays.

Ski de printemps au Mont Norikuradake

La grande vallée enneigée de Norikura est investie jusqu’en été par les skieurs. La saison commence fin avril sur le parcours « Ecoline » reliant Kuraigahara à la grande vallée perchée à plus de 2700 mètres d’altitude. Des sorties à ski sont organisées à partir de la fin mars jusqu’en mai entre le sommet et Kamoshika-daira, la section supérieure des pistes. Et dans les mois de juin à août, le site de la grande vallée de Norikura devient la Mecque du ski d’été. Il est à noter que la voie « Ecoline » reste toute l’année interdite à la circulation des voitures particulières, et que seuls, bus et taxis sont habilités à l’emprunter.

Ski de fond

Si vous préferez le ski de fond. Les hauteurs de Norikura prés de Matsumoto figure parmi les plus beaux et les plus accessibles des sites, avec des pistes de sky de fond variées. En hiver, il y a un bus gratuit du centre ville jusqu’aux montagnes pour une journée rafraichissante de descentes ou de ski de fond.

La région de Hakuba qui a accueilli certaines épreuves des jeux Olympique de 1998 offre aussi des pistes de ski de fond. Hakuba est à moins d’une heure et demi en voiture, bus ou train.
Voir le blog en anglais : Le ski de fond, une autre façon d’aimer l’hiver ! (26/2/2008)